Grippe: préparez vos munitions

25 juillet 2009

Outre les recommandations de base http://www.sante-sports.gouv.fr/IMG//pdf/Fiche_recommandation.pdf

On peut quand même faire plus au niveau individuel. Avoir un système immunitaire bien armé, c’est vérifier au moins:

-un bon niveau de Fer: ferritinémie sanguine 60 ng/ml minimum. Prendre un fer chélaté si taux insuffisant, sauf en phase aigue d’infection.

-un bon niveau de Zinc: 0,9 à 1,2 mg/L.  Supplémenter si en carence, ce qui est le cas la plupart du temps. Ne pas en prendre en phase aigue d’infection bactérienne.

-un bon niveau de Selenium: 1 à 1,4 µg/L. Supplémenter si en carence, par 50µg de Selenium par jour.   

-un bon niveau de vitamine D:  vitamine 25 OH D plasmatique > 40 ng/ml

Bien l’informer, c’est encore mieux. Une douzaine de tubes homéopathiques permet de se débrouiller avec cet algorithme que j’utilise depuis 20 ans             http://hy33.free.fr/s/GrippeAlgorithmeHomeo.bmp ; les caractéristiques principales des remèdes utilisés sont résumées  ici    http://hy33.free.fr/s/GrippeHomeo.ppt

En phytothérapie, je trouve que le mélange suivant marche bien en phase aigue:

Extraits fluides de plantes fraîches standardisés  CYPRES + ECHINACEE  aâ   1 cuillérée à café 4 fois /j; que l’on peut alterner avec 125 mg de vitamine C toutes les 2 heures et le ou les remèdes homéopathiques indiqués par les symptômes.

                                       

 

Psychosomatique

16 décembre 2007

Agir sur la pensée agit sur le corps et inversement

Quelques points forts d’une conférence de David SERVAN-SCHREIBER et Boris CYRULNIK sur http://www.forum-guerir.com/topic.asp?TOPIC_ID=635 (2005):     – notre mental est présent de façon inconsciente dans chaque cellule de notre corps; la conscience est elle-même à la fois un état du corps et un état du cerveau;   – de même  que la pensée est une propriété émergente des relations entre les neurones, la santé est une propriété émergente de la cohérence des relations entre le corps et le psychisme et des relations entre soi et les autres (les niveaux psycho-sociaux et neuro-endocrino–immunitaires sont intriqués).

Homéopathie

2 décembre 2007

Pour se débrouiller en bobologie courante quand il n’y a pas de possibilité de joindre un médecin homéopathe et qu’on a perdu (ou du mal à utiliser) le  petit guide homéopathique familial:  http://hy33.free.fr/h/trousse.doc 

Les incontournables de la nutrition

2 décembre 2007

*Acides gras polyinsaturés : Indispensables à la fluidité membranaire, aux échanges intra-cellulaires, y compris avec les mitochondries (nos « usines » énergétiques) ; souplesse des tissus ; effet anti-inflammatoire et protection cardio-vasculaire.  En pratique, pour un adulte de poids > 40 kg, 1 à 2 cuillérées à soupe de chaque/j :        Huile de Colza biologique 1ere pression à froid  (bon rapport  acides gras W3/ W6)  + Huile d’Olive   «                       «                  (10% W6 + W9)                                        +1/2 à 1 cuillérée à café d’huile de poisson des mers froides (riches en Omega 3 dont EPA et DHA) 

 Exemple de petit déjeuner énergétique à index glycémique bas (ne favorise pas la prise de poids) et riche en acide gras omega 3 et omega 6 : Passer au moulin à café 3 cuillérées à café de graines de lin (bon rapport W3/W6) + 3 cuillérées à café de graines de sésame (riche en calcium et en sésaminol, anti-oxydant protecteur de la vitamine E) et les mélanger avec 1 yaourt au soja + 1 cuillérée à café d’huile de colza + 1 cuillérée à café de compote (si vous trouvez ça trop fade)  ou quelques raisins secs.  Pour ceux qui ont un bon appétit comme moi, manger en plus une dizaine d’amandes avec des raisins secs. Pas d’inquiétude, ce n’est pas le repas du matin qui fait grossir, c’est celui du soir.   Par contre, sauter le petit déjeuner expose à l’obèsité (selon une étude néerlandaise faite sur plus de 25000 adolescents).

*Polyphénols : c’est sans doute grâce à eux que l’étude KAME montre de très bons résultats en matière de prévention de la maladie d’Alzheimer  avec un minimum de 3 jus frais de légumes crus ou de fruits par semaine. http://www.isped.u-bordeaux2.fr/CDD/BASES/BiblioDem/BiblioDem_2006/Bibliodemences_10-06.pdf             En pratique, pour le déjeuner, si on passe à la centrifugeuse un mélange de betteraves crues, carottes, celeri, courgettes (issus de l’agriculture biologique, bien sûr) on a un excellent apéritif à boire immédiatement (avant que les vitamines ne s’oxydent au contact de l’air) que l’on fait suivre par une entrée de ces crudités finement rapées agrémentées d’un peu de jus de citron + 1 cuillérée à soupe d’huile de colza bio 1ere pression à froid + 1 cuillérée à soupe d’huile d’olive + un peu d’ail, c’est encore mieux.  Avec encore un légume au plat principal pour accompagner la viande ou le poisson, ça fait déjà 5 légumes. Avec une soupe le soir et quelques fruits dans la journée, on arrive bien au 10 [fruits et légumes] conseillés.

*Magnesium :  Régulateur des échanges cellulaires, indispensable au fonctionnement de la mitochondrie, donc de l’énergie musculaire, relaxant musculaire, diminue le risque cardio-vasculaire En carence dans l’alimentation  moderne, complémentation indispensable à bonnes doses (500 mg/j si possible). Meilleure assimilation intestinale sous forme d’Orotate et de glycérophosphates que sous sels (trop laxatifs). 

*Potassium :  évite l’excès d’acidification des tissus et donc la déminéralisation Fruits, fruits secs, légumes, légumes secs en sont riches. Les céréales, pauvres en potassium, sont à remplacer ou au moins à associer le plus souvent possible aux légumineuses, de surcroît plus riches en proteines.

*Vitamine D: indispensable également pour éviter la déminéralisation puisqu’elle intervient dans l’absorption et l’assimilation du calcium dans l’organisme. Faites la doser (doser la 25-OH-vit.D) surtout en hiver, où les carences sont extrêmement fréquentes et doivent être prévenues. Il est prouvé que l’apport systématique de vitamine D chez les personnes âgées augmente la force musculaire et donc diminue le risque de chute. Diminue également le risque d’Hypertension artérielle, de diabète, de sclérose en plaque (chez les personnes de race blanche), d’infections et ,selon certaines études, de cancer.

*Epices : excellent effet anti-oxydant par exemple pour                                                   – le  piment d’Espelette                                                                                                                  - le Curcuma:  1 cuillérée à café à laquelle il faut rajouter un tout petit peu de poivre pour en favoriser l’assimilation.  

Ouvrage recommandé: OKINAWA  Un programme global pour mieux vivre, Dr Jean-Paul CURTAY   http://okinawa.lanutritherapie.com/

*Glucides: Eviter les aliments favorisant la sécrétion d’insuline – hormone de l’appétit et du stockage des graisses : aliments dont l’index glycémique dépasse 75%exemples: Aliments sucrés artificiellement (saccharose et glucose index 100%) : patisseries, viennoiseries, confiture, miel, chocolat au lait…95 %   Pommes de terre cuites au four ou frites          Pâtes à la farine de blé bien cuite          Galettes de riz soufflé85%    Purée de pomme de terre          Riz instantané          Sodas, limonade, glaces

          Pain blanc

          Gateau de riz

          Pop corn

          Carottes cuites

Préférer les index glycémiques bas, aliments qui ne stimulent pas la sécrétion d’insuline:

35%   Pain à la farine intégrale

         Spaghetti peu cuits « al dente »

         Riz complet

         Quinoa

         Pois secs

         Carottes crues

         Abricots secs

         Figues

         Oranges

         Pommes

         Poires

25%     Chocolat noir > 70% cacao

            Lentilles vertes

            Pois cassés

            Cerises

            Prunes

           Groseilles

           Pamplemousse

*Manger bio, c’est meilleur: http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/sciences/environnement/20071102.OBS2647/manger_bio_cest_meilleur.html

Malheureusement, l’Europe a prévu de permettre encore plus l’utilisation des pesticides. http://www.medecinews.com/index.php?fuseaction=infos_semaines_main.ArticleInfoSemaine&articleID=49  Merci l’Europe!

* Sortir de table à 80% de sa satiété. Et non pas repu. C’est en consommant beaucoup de fruits et légumes que l’on obtient plus de satiété, pas en se remplissant d’aliments hypercaloriques ; ceux-ci, au contraire, augmentent l’appétit.  Oxydation et glycation (sorte de « caramélisation » des petites briques qui composent le corps) sont les 2 responsables majeurs du vieillissement prématuré. Manger trop de calories surchauffe et encrasse le métabolisme : plus on dépasse les besoins, plus on s’oxyde (on rouille !), plus on vieillit vite. Manger trop de sucres raffinés provoque les redoutables glycations des proteines (exemple : l’hémoglobine glyquée en cas de diabète). Il est maintenant prouvé que la restriction calorique, en particulier en sucres, lutte contre le vieillissement http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/sciences/sante/20091228.OBS1901/la_restriction_calorique_pour_vivre_plus_vieux.html

Au moins quatre principes d’hygiène de vie pour une longévité accrue:

Une vaste enquête dont les résultats sont publiés dans Plos Medicine montre que quatre règles simples, ne pas fumer, boire peu d’alcool (un demi verre par jour), manger cinq fruits et légumes par jour et pratiquer un exercice physique (une demi-heure quotidienne), prolonge l’espérance de vie de 14 ans. Elle a inclus 20 244 personnes de 45 à 79 ans parmi lesquelles 1 987 décès ont été observés après 14 ans. La durée de vie a été corrélée au score des participants attribué selon ces quatre attitudes. Le risque de mortalité était multiplié par 4,4 pour les sujets cumulant 4 comportements nocifs par rapport à ceux n’en ayant aucun. Les chercheurs ont calculé qu’une personne de 60 ans cumulant tous les comportements à risque « a le même risque de mourir qu’un individu de 74 ans » n’ayant aucun de ces facteurs de risque. « La mortalité cardiaque apparaît la plus influencée par le mode de vie, suivie de près par celle liée au cancer », observent les auteurs.